Réflexologie plantaire unitive

Réflexologie plantaire : la séance

Je pratique la réflexologie plantaire unitive en utilisant  une base d’huile végétale douce, de la crème ou du talc avec ajout d’huiles essentielles biologiques sur des zones réflexes précises.

La séance dure 1h00 environ, la personne est allongée sur une table de soin ou bien sur une chaise relaxante.
Ça fait mal, ça chatouille ? Non bien au contraire car les pressions sont  douces et amènent à une profonde détente. Le système nerveux se calme, le mental reprenant sa juste place.

L’origine de la réflexologie plantaire traditionnelle
Elle  remonte aux premières civilisations, 5000 ans avant J.C. On retrouve des textes et des chartes consacrés à cet art depuis des millénaires chez les Égyptiens, Chinois, Japonais et Tibétains.  Vers 1910, le Dr William Fitzgerald chef de service O R L applique à ses patients les techniques de 10 zones–thérapie sur le pied. Ces 10 zones courent du sommet du crâne aux extrémités des orteils. Chaque partie du corps étant ainsi représentée par un point réflexe situé sur le pied.

Puis le Dr Joe S. Riley (Etats-Unis 1942), enseigne officiellement cette méthode aux médecins et kinésithérapeutes américains et développe une cartographie qui est un véritable quadrillage du pieds nous donnant un nombre important de zones, tant sur la face plantaire que sur la face dorsale. Collaboratrice du Dr Riley, Eunice Ingham, physiothérapeute, est considérée comme la pionnière de la podoréflexologie : « la thérapie de zones » fait place à la méthode Ingham de réflexologie par massage-compression.

Comment se projette le corps dans le pied
Voici le principe général en vertu duquel le corps se reflète dans le pied :
Si nous regardons le pied « debout », c’est-à-dire quand la personne est allongée sur le dos, on peut observer que la cambrure plantaire suit parfaitement la cambrure de la colonne vertébrale.
Ainsi l’organisme se projette dans le pied tout comme s’il y était assis :

  • la colonne vertébrale s’appuie sur le bord médial des pieds
  • le crâne, le système nerveux et sensoriel se localisent dans les orteils
  • la cage thoracique, les poumons et le cœur se situent au niveau des métatarses
  • l’abdomen, les intestins et les reins se logent au niveau du tarse antérieur
  • le bassin et les organes génitaux au niveau des chevilles.

Les deux pieds forment un ensemble et on considère non seulement le dessous mais aussi le dessus des pieds.

Nous trouvons :

  • Sur le pied gauche, les zones réflexes des organes de la moitié gauche du corps,
  • Sur le pied droit, les zones réflexes des organes de la moitié droite du corps
  • Sur les deux pieds les zones réflexes des organes paires (reins) ainsi que les zones réflexes des organes placés au milieu du corps (plexus solaire)

Chaque partie du corps humain est représentée à un endroit déterminé du pied, appelée la zone réflexe. Celle-ci est la projection en miniature de cette partie. C’est ainsi que toutes les fonctions physiologiques du corps telles que l’appareil respiratoire, digestif, sensoriel, articulaire et urinaire ont leur disposition précise sur les pieds. L’observation et tout particulièrement la manipulation de ces zones réflexes donnent des informations sur l’état physiologique ou pathologique de ces fonctions.

Pratiquée régulièrement, elle favorise l’état de santé global et permet de prévenir efficacement de nombreux déséquilibres (physiques, psychologiques) avant l’apparition des troubles sur le plan symptomatique et fonctionnel.

Elle est indiquée en cas de troubles :

  • du système nerveux et auto-immune, troubles du sommeil, déséquilibres
  • du système endocrinien, coups de déprime, tristesse, émotivité excessive, dépréciation de soi, convalescence, céphalées, hypertension, troubles nerveux, stress, anxiété…
  • du système circulatoire et lymphatique : jambes lourdes, rétention d’eau…
  • du système digestif : ballonnements, constipation / diarrhées, mauvaise élimination
  • des douleurs d’origine musculaire

C’est un soin de support mais elle ne se substitue en aucun cas à un traitement médical allopathique.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer